Le yoga du cartonnage

Comment faire du yoga tout en fabricant des meubles en carton

Pas question de vous parler de cat-yoga même si le chat de ma voisine aime me tenir compagnie. Il a sa boite dédiée sur le plan de travail quand c’est possible comme vous le voyez.

Loin de moi l’idée de vous faire un cours de yoga. Je ne suis pas une professionnelle, j’ai seulement beaucoup d’année de pratique avec Jacqueline PAVILLA, un professeur formidable.

Maintenant à la retraite, je n’aurais plus de cours, mais je conserve en mémoire une multitude de chose enseignée pendant nos séances de yoga. Durant les postures il y avait des points sur lesquels elle était toujours vigilante.

Ce sont ces points que je mets en application durant mes activités de cartonnage. Quand je n’y pense pas, il y a une douleur qui survient ou une fatigue qui s’installe.

Voici comment le yoga peut s’adapter à nos activités avec toutes les phrases de Jacqueline.

« Respirez, pensez à respirer »
Nous respirons mécaniquement et rarement en conscience.
Et parfois, sans même sans rendre compte, nous nous mettons en apnée.
Alors je mets en place des moments précis de prise de conscience de ma respiration.

En voici un, quand je découpe au cutter.
j’inspire en positionnant le cutter et j’expire lentement tout en faisant la découpe. Chaque fois que je soulève le cutter, j’inspire, puis à nouveau une expiration pour le nouveau passage du cutter.

« En position debout, vos pieds sont réunis ou séparés (largeur des épaules) parallèles l’un à l’autre »
Il est étrange de parler d’une attitude qui devrait aller de soi.
Mais il s’agit de rester dans un équilibre stable et sans tension corrective.
Les genoux sont légèrement tendus, contractez le corps des talons à la nuque. Serrez les musques fessiers ce qui sera très bon pour vos lombaires.
Le poids du corps est également réparti sur les deux pieds.

J’y pense quand je me redresse du dessus de la table de travail.
Une petite pause pour une respiration et un retour à l’équilibre de mon corps. Cette position des pieds est aussi valable quand on travaille penché sur la table. Justement il y a une petite phrase …

« Gardez le dos droit »
Eh oui, quand on se penche, on arrondit son dos.
C’est alors la colonne vertébrale qui soutient le dos et particulièrement aux niveau des lombaires. L’articulation qui permet de pencher le buste est la hanche. Le mouvement pour descendre son buste doit donc partir des hanches en serrant les muscles fessiers.

« Mettez un sourire sur vos lèvres »
Si il y a une chose qui ne travaille pas en faisant du cartonnage, c’est bien le visage. Durant les postures de yoga, Jacqueline nous répétait souvent « ne pincez pas vos lèvres, esquissez un sourire ».

Dans la pratique des postures de yoga, comme dans le sport en général, on s’attache beaucoup à amener la juste contraction musculaire pour réaliser l’exercice visé. Ce que l’on a tendance à oublier, c’est de penser à ce qu’il faut relâcher. En effet, mettre de l’effort là où c’est inutile favorise la déperdition d’énergie et présente donc une contre-productivité. Ces contractions inutiles sont involontaires et surtout inconscientes pour la grande majorité d’entre elles.

En parlant de contractions inutiles …
Au début de mes activités de cartonnage, je tenais fermement le cutter. Après 2 ou 3 jours de cartonnage, j’avais les doigts raides et douloureux, sans forces pour tenir les objets. Il a fallut que je prenne quelques jours de repos. J’ai aussi pensé à toutes sortes de maladies… arthrose, syndrome du canal carpien… l’horreur !! ET adieu les cartons ?
Avant de réaliser qu’il est inutile de presser le cutter. C’est la lame qui coupe, et qui coupe bien quand elle est neuve. Et qu’il faut faire plusieurs passages pour couper toute l’épaisseur du carton.

Régulièrement, le soir, je fais des exercices pour les mains, les doigts et les poignets.
Puis, je passe une crème mains nourrissante avec de l’arnica.
Ce qui amène la phrase de Jacqueline …

« Pensez à vous étirer régulièrement »
Durant toute l’activité, il est bon de prendre un temps de pose et de s’étirer.



En parlant de s’étirer, pourquoi ne pas terminer sa journée par une posture de yoga.

La posture du chat ?
Il s’agit d’une position à quatre pattes. Les poignets sont placés en dessous des épaules, les genoux en dessous des hanches. À l’expiration dans la posture du chat, il faut arrondir son dos vers le haut et rentrer son menton vers la poitrine. Cela rappelle alors la façon dont un chat s’étire après leur long sommeil. On dit que la posture du chat a un effet équilibrant et assouplissant pour la colonne vertébrale.


J’espère avoir contribuer à vous donner un nouvel aspect positif du cartonnage ou vous inciter à vous mettre au yoga.

L’un comme l’autre, si les postures sont correctes, favorisent le renforcement des muscles profonds. Par ailleurs vous restez dans le moment présent et prenez conscience de votre corps.
C’est aussi un moment qui nous éloigne de tout stress, inquiétude, pensées négatives.

Je remercie Jacqueline,?
merci pour tes attentions,
merci pour ta gentillesse,
merci pour ton écoute,
merci pour tes précieux conseils.

Je n’oublie pas de remercier le chat de la voisine. Beaucoup de yogis disent que les bonnes ondes du chat leur sont bénéfiques… et je crois bien que Oui.

Alors ? …. yoga ou cartonnage ?

Commentaires
0 Points

Previous Article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.